Pieter Van Der Poorten : « Pourquoi choisissons-nous encore toujours la solution la moins efficace ? »

Les gens qui construisent ou rénovent une maison font encore trop souvent appel à des solutions qui ne sont plus efficaces, selon Pieter Van Der Poorten, Sales manager à LG Electronics, air solutions Benelux : « Pourquoi choisir deux systèmes séparés pour chauffer et refroidir si une seule pompe à chaleur peut vous offrir une solution intégrée ? »

Lorsque vous entamez une nouvelle construction, ou que vous pensez à rénover, le point de départ est souvent le chauffage. Cela se fait à l'aide de quelques interventions ciblées : une maison avec de nombreuses vitres orientées vers le sud et un système de chauffage réfléchi lorsque le soleil à lui seul ne suffit pas.

Les maisons sont de mieux en mieux isolées, ce qui ajoute un facteur à cette liste : il fait trop chaud en été. Notre maison surchauffe. C'est pour cette raison que nous installons par la suite un deuxième système : la climatisation. C'est pourtant tout à fait inutile, car le chauffage et la climatisation peuvent être réalisés à l'aide d'un seul système, la pompe à chaleur, qu'il s'agisse d'air/eau ou d'air/air.

 

Des logements passifs

De nos jours, la maison passive n'est pas qu'une tendance, c'est une mentalité que nous devons adopter. Les normes énergétiques deviennent en outre de plus en plus strictes, il devient donc important de réfléchir aux bonnes interventions pour chauffer la maison dès le début de votre projet de construction ou de rénovation. Grâce à l'isolation de plus en plus efficace, il est important d'inclure le refroidissement dans le projet, car il faut réussir à évacuer la chaleur en été.

On voit encore trop souvent le refroidissement comme un produit de luxe, car l'air conditionné n'est pas une solution bon marché. C'est pour cette raison qu'on en tient trop peu compte au début du projet – c'est souvent après qu'on cherche une solution pour le refroidissement. Il est important de changer cette mentalité et de faire en sorte que tant le chauffage que le refroidissement deviennent une nécessité dès le début du projet. Et c'est d'ailleurs tout à fait logique, tant du point de vue technique que du point de vue du prix et de l'efficacité. Le gouvernement a un rôle important à jouer dans cela. S'ils veulent promouvoir les énergies renouvelables avec les panneaux solaires, il faut qu'ils obtiennent suffisamment de soutien.

 

La responsabilité du gouvernement

Le gouvernement impose donc d'un côté des normes plus strictes, mais de l'autre côté il n'agit pas ou trop peu. Et entre-temps, les normes continuent à devenir plus strictes : de nos jours, une maison doit obtenir un niveau énergétique de E40, d'ici 2020, ce niveau sera abaissé à E35 et d'ici 2021 même E30. Cela va très vite, et cela nous oblige à trouver des solutions. Mais c'est là que le bât blesse : les normes ne sont pas assez spécifiques. Même une chaudière au gaz permet de respecter les normes. Aux Pays-Bas, on voit une politique plus claire, avec une approche où le gaz est entièrement banni.

Si nous souhaitons évoluer vers de véritables maisons passives, nous avons encore du pain sur la planche. Tout comme le gouvernement : il faut réfléchir mieux et davantage sur les façons de chauffer et de refroidir nos maisons.

Javascript should be enabled to use this form.

Meer weten over onze producten?

Neem vrijblijvend contact met ons op.

Zou je dit veld nog in willen vullen?
Zou je dit veld nog in willen vullen?
Zou je dit veld nog in willen vullen?
Zou je dit veld nog in willen vullen?
 

Referenties