Les températures records positives et négatives

Le débat sur le changement climatique est sur tous les agendas depuis plusieurs années. Même s’il existe des tas de théories concernant l’impact du réchauffement climatique, nous connaissons déjà ses effets de plusieurs façons. Avec des températures extraordinairement élevées et basses, beaucoup de gens se demandent quelle est l’origine de ces changements de température drastiques. Analysons de plus près l’influence de la hausse des températures sur la météo actuelle.


2019 nous a montré des températures extrêmes que nous n'avions jamais vues auparavant

Chaleur record

Juillet 2019 était le mois le plus chaud de l’histoire, selon des rapports de Copernicus, le programme pour le changement climatique de l’UE, et du National Ocean and Atmospheric Administration (NOAA) aux États-Unis. 9 des 10 mois de juillet les plus chauds de l’histoire datent d’après 2005. Selon la NOAA, 2019 est en bonne voie pour devenir la deuxième année la plus chaude de l’histoire après 2016. Alors que la température moyenne sur terre augmente, force est de constater que partout dans le monde, les changements de température sont anormaux.


Très chaud et très froid

La question qu’il faut se poser est la suivante : quelles sont les conséquences de ces changements de température au niveau global. Les Pays-Bas, la France et la Belgique ont enregistré des températures records cette année, avec des sommets à 42 °C. La ville de Chicago a connu une température anormalement basse cette année, atteignant -30 °C avec une température ressentie entre -42 °C et -48 °C. Des capteurs sur la calotte glaciaire du Groenland, qui se trouve à 3 200 mètres au-dessus du niveau de la mer, a également enregistré une température exceptionnelle de 3,2 °C. C’est particulièrement élevé, compte tenu du fait que la température y dépasse rarement les 0 °C.

La température dans l’atmosphère n’est toutefois pas le seul facteur qui change. Selon le rapport « Advances in Atmospheric Sciences » de janvier 2019, la température moyenne de l’océan est aussi en hausse. Ce rapport met en avant que 2018 était l’année la plus chaude de l’histoire au niveau des océans, avec le taux de chaleur le plus élevé depuis les années 1950. Ces nouvelles températures records se ressentent partout dans le monde.


Plusieurs facteurs contribuent à la hausse des températures mondiales 

 

Des courants de changement

Comment se fait-il que c’est exactement cette année que nous constatons ces hausses et baisses records ? L’utilisation d’énergies fossiles et de gaz à effets de serre, combinée à un mauvais traitement des déchets, forme une cause importante. À côté de cela, des phénomènes naturels comme l’activité volcanique y contribuent également. Les « courants » jouent donc également un rôle. Les courants jets sont des courants aériens rapides dans la partie supérieure de l’atmosphère qui influencent les vitesses du vent et la pression atmosphérique et ont également un grand impact sur la météo sur terre. Au total, il existe quatre courants de la sorte, et ils jouent tous un rôle dans le changement climatique.

Le courant nord atlantique influence la météo et les températures de l’hémisphère nord. Ce courant se trouve de 8 à 12 kilomètres au-dessus de la terre et se déplace à une vitesse d’environ 170 km/h. Le jet-stream nord atlantique est responsable du refroidissement de l’air au-dessus du pôle Nord, mais lorsqu’il dévie de son tracé original, il peut également engendrer des températures extrêmes dans d’autres régions. C’est par exemple une dérive atypique qui a engendré des températures anormalement basses à Chicago et dans le mid-ouest des États-Unis en janvier cette année. De l’air anormalement chaud est monté dans le nord de l’océan sud atlantique, poussant le courant vers le sud par le centre de l’Amérique du Nord. Une dérive vers le nord de ce courant a engendré une canicule en Europe cette année.



La circulation thermohaline assure l'équilibre des températures de l'océan et influe sur le climat.

 

Le Gulfstream dans l’Océan Atlantique fait partie d’un autre système global, connu sous le nom de circulation thermohaline. Ce système maintient l’équilibre des flux marins dans le monde, et crée de forts courants dans l’océan de façon continue. Le Gulfstream a donc une influence sur la météo mondiale. L’Angleterre par exemple, qui se trouve sur le même parallèle que certaines régions froides du Canada, bénéficie d’un climat plus chaud grâce au Gulfstream. Si cette eau chaude se déplace vers le nord, l’eau plus froide sera repoussée vers le fond de l’océan et sera envoyée au sud de l’Antarctique. Un sacré voyage donc !

Les nombreux systèmes qui maintiennent notre planète en équilibre sont complexes et changent constamment. Comme la température mondiale moyenne est en hausse, nous ressentons clairement les effets de ces changements. L’avenir nous dira quelles seront les nouvelles températures records !


 

Javascript should be enabled to use this form.

Meer weten over onze producten?

Neem vrijblijvend contact met ons op.

Zou je dit veld nog in willen vullen?
Zou je dit veld nog in willen vullen?
Zou je dit veld nog in willen vullen?
Zou je dit veld nog in willen vullen?
 

Referenties